Annie Banville maquillage permanent © 2020

Site réalisé avec l'aide précieuse de Mélanie Grenier Graphiste.

 

Les fausses croyances sur le maquillage permanent.



Le maquillage permanent a follement évolué depuis 15 ans et grandit en popularité auprès des femmes de toutes générations. Les femmes désirent, plus que jamais, se sentir belles, féminines et naturelles sans trop se casser la tête.


Malgré cela, certaines idées préconçues continuent de circuler.


Pour vous aider à démêler le vrai du faux, vous trouverez ici mes explications concernant les principales fausses croyances sur le maquillage permanent.




Fausse croyance #1 : La couleur qui tourne bleu / vert / orange.


Choisir une professionnelle qualifiée, vous évite ce genre de désagrément.

En effet, tout ici est relié aux connaissances en colorimétrie que possède l'artiste en maquillage permanent, de sa compréhension de la peau et de la qualité des pigments qu'elle utilise.


Ce n'est pas normal et plutôt rare de voir un maquillage permanent prendre une couleur disgracieuse dans le temps, surtout lorsque celui-ci a été exécuté selon les règles de l'art.


Toutefois, il peut arriver dans 5% des cas d'y voir apparaître un ton légèrement trop chaud ou trop froid. La peau étant un organe complexe, c'est une petite marge d'erreur qu'une bonne artiste en maquillage permanent se réserve. Une simple retouche couleur permettra de corriger et stabiliser le tout durablement.




Fausse croyance #2 : Ce n'est pas naturel.


Heureusement, le maquillage permanent a bien évolué ces dernières années; on est vraiment rendu loin des méthodes de style ''Sharpie'' comme j'aime bien les appeler.

Nous avons maintenant la technologie, des techniques de pointe et les meilleurs produits à disposition pour arriver à des résultats d'un réalisme et d'un naturel bluffant.


Aujourd'hui, il n'y a absolument aucune raison pour qu'un maquillage permanent ne soit pas naturel sauf si:


  1. C'est vous qui en faites la demande.

  2. Le glamour est la signature de votre artiste en maquillage permanent.




Fausse croyance #3 : Ça fait mal.


Est-ce qu'une séance de maquillage permanent sans douleur c’est possible? Oui mais... sous certaines conditions.

Lorsque toutes ces conditions sont réunies, une séance de maquillage permanent se déroule habituellement dans un confort total.


Informez-vous auprès de vos amis, votre coiffeuse, votre esthéticienne; il y a certainement une artiste en maquillage permanent pas trop loin de chez vous qui offre des traitements confortables et sans douleur.




Fausse croyance #4 : C'est pour toute la vie.


Il est faux de croire qu'un maquillage permanent réagira exactement de la même façon qu'un tatouage corporel.


Il y a une distinction très importante à faire entre les pigments et les encres à tatouage. Il est reconnu que ces dernières, de par leur composition, provoquent sur le long terme une migration de la couleur sous la peau (impression de bavures) lorsqu'elles sont utilisées sur la peau délicate du visage.


C'est pourquoi on utilise davantage aujourd'hui des pigments minéraux et organiques qui sont beaucoup plus compatibles avec le visage. Ils ont été pensé pour s'estomper graduellement (entre 2 et 5 ans en moyenne) afin d'avoir la liberté de faire des changements éventuellement, selon vos goûts et l’évolution de votre morphologie.


Mieux vaut un jour avoir besoin de retouches, que d'avoir un maquillage indélébile qui s'est affaissé avec le vieillissement de votre peau, soyez-en certaine.




Fausse croyance #5 : Ça épaissit la peau / cause des cicatrices.


Encore une fois, choisir une professionnelle qualifiée vous évite ce genre de désagrément.


Lorsque le maquillage permanent est exécuté par une personne d'expérience, les pigments sont délicatement déposés sans jamais briser l'intégrité de la peau.

En effet, les techniques actuelles de pigmentation sont si douces qu'elles apportent même des bienfaits comme la stimulation du renouvellement cellulaire.


Bien sûr, il faut éviter les retouches trop rapprochées ou faire attention aux méthodes de pigmentation manuelles comme le microblading qui sont beaucoup plus invasives.




Fausse croyance #6 : Il faut faire des retouches tout le temps.


Pas nécessairement. Puisque le maquillage permanent évolue bien dans le temps jusqu'à disparaître éventuellement, vous avez toujours le choix de faire rafraîchir la couleur en temps voulu, ou de simplement ne plus y avoir recours si c'est ce que vous désirez.


La beauté avec le maquillage permanent, c'est que dans tous les cas, vous aurez toujours la liberté de choisir :)



À propos de l'auteure


Riche d’une expérience qui l’a rendue sensible à l’importance d’un respect et d’une bonne estime de soi, elle s'est donné comme mission de valoriser la beauté des femmes avec des soins de beauté destinés à accroître la confiance en soi.


Lire la biographie complète



Liens utiles:


Foire aux Questions

Services & Tarifs Portfolio