top of page

Pourquoi j’ai quitté les médias sociaux.


Pourquoi je quitte les médias sociaux.


À l’automne 2019, ma décision était prise.

J’allais quitter les médias sociaux dès le 1er Janvier 2020.

J’ai d’abord pris soin d’en avertir d’avance ma belle communauté et…

J'avoue que n'est pas une décision que j'ai prise à la légère, loin de là.


Ma communauté de rayonnantes est infiniment importante pour moi. Nous y avons vécu des échanges qui m'ont fait rire et pleurer de gratitude.

Elle m'a vu grandir et évoluer en même temps que mon entreprise.

Toutes ces années à s'inspirer mutuellement sont gravées dans ma mémoire.


Seulement voilà, les choses ont changé depuis 2008, l’année où je me suis d’abord inscrite sur Facebook. Au fil du temps, je me suis aussi investie sur 5 autres plateformes. Au bout du compte, j’ai pris conscience que les réseaux sociaux n’étaient simplement plus quelque chose de l’fun pour moi.


Avant de « tirer la plug »


Depuis 10 ans, j’assiste régulièrement à des conférences durant lesquelles on nous explique à quel point les médias sociaux sont importants, surtout quand on est entrepreneur.

Vous n'êtes pas sans savoir que les fameux algorithmes n'aidant pas, il faut publier souvent et de manière stratégique pour être vu, sauf si on décide d’y mettre l’argent qu’il faut.



Il faut... Publier au bon moment.

Inspirer, être drôle et créatif pour captiver.

Inclure des images qui ont de l’impact.

Publier des stories et des photos de son quotidien.

Partager sur le vif des brides de sa vie perso pour toucher les gens,

ce qui nécessite à toujours être en mode « travail » même quand on est censé juste prendre un bon repas en famille.



Le temps à passer pour se conformer à cette nécessité d’être vu, reconnu, inspirer les gens et de se mettre à nu publiquement me rend de plus en plus anxieuse.



En bonne élève, j'ai fait tout ce qu'on m'a dit de faire (ou presque)

et ce n’est pas sans être allée chercher des ressources pour m'aider.


D'ailleurs, je reçois régulièrement des commentaires plus que positifs sur le contenu de mes pages pro.


Mais de par ma nature introvertie et même si je suis profondément fière du contenu publié, j’en suis ressortie chaque fois avec le sentiment de m’éloigner de mon essence.


Force est de constater que je me sens prise dans l’obligation d’entrer dans un moule qui ne me ressemble pas.



Mon modèle de vie ne ressemble tout simplement pas à ça,

et je pense que c’est important d’être honnête envers soi.



Je veux pouvoir me centrer sur la simplicité des rencontres, des partages coeur à coeur que mon métier me permet de faire tous les jours, et de savourer l'instant présent sans avoir à le prendre en photo pour le montrer publiquement.


Je ne vous cacherai pas que ma décision de quitter les médias sociaux m'a franchement donné le tournis au début.


Ce sont les témoignages des rares entrepreneurs qui ont fait le saut avant moi, et finalement le visionnement du Ted Talk de Cal Newport qui m'ont le plus conforté et aidé à prendre cette décision pour mon équilibre.


Ma force réside dans l’écoute et mon talent à rehausser la lumière des autres. C’est là que je me sens bien. C’est là que je vais concentrer mes énergies dorénavant.



Mes constats, 2 ans plus tard.


J'aurais aimé pouvoir lire ce genre d’avis avant de fermer définitivement mes comptes. Si ce partage peut conforter certaines personnes dans la même démarche que moi, j’en serai bien heureuse.



D’abord, j’aimerais spécifier que, comme bien d’autres, j’ai dû passer par la case « détox » sociale. Plusieurs mois ont été nécessaires avant de perdre une certaine sensation de vide et l’impression d’être « à côté de la track ».


D’ailleurs, nous avons vécu le même processus ma famille et moi, lorsque nous nous sommes déconnecté de toutes les chaînes de télévision subventionnées il y a 10 ans. Au début, ça laisse forcément un vide qui, tranquillement, se comble par des habitudes plus enrichissantes pour tout le monde.



Une clarté d'esprit. Les décisions que je devais prendre pour mon bien-être sont devenue plus claire, étant en partie libérée des dictats et des croyances populaires. J'ai fait assez de place dans mon espace mental pour reconnaître facilement quels chemins emprunter et savoir instinctivement quelles sont les zones à éviter.



Je me suis davantage nourrie par ce qui fait vraiment du sens pour moi. On va se le dire, les messages véhiculés sur les médias sociaux peuvent être assez confrontants. Dans mes temps libres, je me suis tournée vers plus de lecture et l'écoute de podcast qui me ressemblent. Ça me fait me sentir plus solide et en paix avec mes valeurs.


J’ai aussi cessé de ressentir la solitude du début de mon exode parce que je me suis entourée d’une nouvelle communauté plus alignée; celle de mes rayonnantes inscrites à mon infolettre mensuelle. C’est un lieu d’échanges respectueux qui me rend infiniment fière et remplie de gratitude.



Ce qui m’emmène à dire que cette décision n’a pas du tout défavorisé mon entreprise. Je dirais même qu’au contraire, elle m’a servi!

Les médias sociaux sont des contenants qui laissent trop peu de place pour véhiculer de l’information complète. On y retrouve que des brides d’actualité. Pour une entreprise comme la mienne, c’est une lacune. Le manque d’information est source de stress de part et d’autres et je savais pertinemment qu’il fallait que je trouve une alternative pour rassurer mes clientes.



Je me suis investie à l’écriture de mon blog. J'ai trouvé le temps pour partager toutes mes connaissances et du même coup assoir mon expertise. Les informations sont classées par catégories de sorte qu’il est facile de s’y retrouver. Je reçois régulièrement des témoignages de femmes me disant combien elles sont rassurées par la richesse des informations qu'elles découvrent sur le blog. Des clientes mieux informées et confiantes viennent à moi, contrairement à ce que j'avais l'habitude avant.



Fini les Dimanche soirs à répondre aux questions sur Messenger. En tant que cliente, nous avons rarement la patience de défiler les publications d’une page Facebook plus de 2 minutes pour trouver réponse à nos questions. C’est plus rapide de passer directement par la messagerie! J’ai beaucoup trop passé de temps à répondre aux messages les vendredi soirs et les samedi après-midi alors que j’étais censé prendre congé. J’ai établi mes limites, notamment sur mes heures d’ouverture, et elles sont devenues plus faciles à gérer à partir du moment où les notifications de messages ont cessé de faire partie de ma vie.



Les demandent pour mes services continuent d’affluer sans diminution observable, le tout dans un contexte beaucoup plus confortable pour moi. Je ne m’impose plus dans le feed de personne. La connexion avec mes rayonnantes se fait doucement, de façon naturelle et au moment le plus opportun pour elles.


Que mon site web soit l’unique porte d’entrée dans mon univers fait une énorme différence; j’apparais dans la vie d’autrui suite à une démarche réfléchie sur internet. Je me retrouve ainsi devant des femmes qui se sentent vraiment prête à vivre une belle métamorphose, leur décision n’étant pas basé sur un coup de tête.



Sincèrement, je ne pouvais pas prendre de meilleures décisions que de choisir de vivre sans médias sociaux et ce, sur toute la ligne. Et je suis heureuse aujourd’hui de vous souhaiter la bienvenue ici, dans mon sanctuaire de beauté.


70 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page